HD
Marco Antonio Pérez-Ramirez - LES MOTS - neo
Play previews

LES MOTS

704 plays
Interpreter
Jeune Choeur de Paris, direction Laurence Equilbey
Composer
Composition, Vocal music
10 tracks

Added on 17 July 2019

Year of creation
2007
Director
No
Tags
choeur, laurence equilbey, jeune choeur de paris, louise labé, a capella

Credits and thanks

Marco-Antonio Perez-Ramirez, compositeur
Textes de Louise Labé
Jeune Choeur de Paris sous la direction de Laurence Equilbey,
Salle Pleyel, Paris, juin 2007

sonnet VIII
Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
J'ai chaud extrême en endurant froidure ;
La vie m'est et trop molle et trop dure ;
J'ai grands ennuis entremêlés de joie.

Tout à un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j'endure ;
Mon bien s'en va, et à jamais il dure ;
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène ;
Et quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis quand je crois ma joie certaine
Et être au haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.

sonnet XVIII
Baise m'encor, rebaise-moi et baise ;
Donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
Je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.

Las ! te plains-tu ? Ça, que ce mal j'apaise,
En t'en donnant dix autres doucereux.
Ainsi, mêlant nos baisers tant heureux,
Jouissons-nous l'un de l'autre à notre aise.

Lors double vie à chacun en suivra.
Chacun en soi et son ami vivra.
Permets m'Amour penser quelque folie ;

Toujours suis mal, vivant discrètement,
Et ne me puis donner contentement
Si hors de moi ne fais quelque saillie.

sonnet VII
On voit mourir toute chose animée
Lors que du corps l'âme subtile part
Je suis le corps, toi la meilleure part :
Où es-tu donc, ô âme bien aimée ?

Ne me laissez par si long temps pâmée,
Pour me sauver après viendrais trop tard.
Las ! ne mets point ton corps en ce hasard :
Rends-lui sa part et moitié estimée.

Mais fais, Ami, que ne soit dangereuse
Cette rencontre et revue amoureuse,
L'accompagnant, non de sévérité,

Non de rigueur, mais de grâce amiable,
Qui doucement me rende ta beauté,
Jadis cruelle, à présent favorable.

704 plays