HD
Ensemble Batida - Mean-E - neo
Play previews

Mean-E

229 plays
Composer
Ensemble Batida &Richard van Kruysdijk
Interpreter
Composition, Chamber music
4 tracks

Added on 20 June 2019

Description
Mean-E est une composition librement inspirée des rythmes et de la matière brute du Sacre du printemps d'Igor Stravinsky. Elle prend pour fil rouge une pulsation à sept temps particulièrement propice à la transe. Ainsi, les sept premières notes de ce Sacre païen deviennent le squelette transparent d'un univers qui mêle musique répétitive et électronique, énergie rock et couleurs contemporaines. Le concept de Double-Face est né de l’envie d’allier plusieurs des facettes du groupe : en tant qu’interprètes de répertoire classique, les musiciens jouent régulièrement les pièces fondatrices de la formation deux pianos et deux percussions comme la Sonate de Bartok, le Sacre du Printemps de Stravinsky, In C de terry Riley ou Linea de Luciano Berio. En tant qu’expérimentateurs et créateurs, ils composent collectivement à cinq (puisque le groupe est formé de deux pianistes et trois percussionnistes) des musiques pour de la danse, du cinéma, de la BD. Avec Double-Face, l’idée est de composer en regard d’une œuvre du répertoire, mais dans une esthétique très différente : l’instrumentarium change, ce ne sont plus des pianos et des percussions d’orchestre comme en première partie, mais des claviers (Fender Rhodes, synthétiseurs), de l’électronique et des percussions de rock industriel (batterie, vibraphone, métaux, pièces de carrosserie ou mécanismes de machines) ; la focale est mise sur une expressivité contemporaine rock progressive replaçant le matériau d’origine dans un contexte pulsé, harmonisé, un travail sur la fusion des timbres et ouvrant sur un imaginaire de suspension dans le temps ; le public réunit des amateurs de musique classique et des amateurs de musique expérimentale et rock, chacun est surpris par la combinatoire des deux esthétiques et la capacité du groupe de changer de casquette et d’attitude scénique ; l’espace enfin peut être mis à contribution de différentes manières, soit en faisant se déplacer les auditeurs d’une scène classique à une autre scène rock (instruments, lumières, disposition du public), soit en implantant dans un même espace, suffisamment grand, deux aires de jeu (voir photos ci-dessous prise au Festival des Athénéennes en 2018). Dans ce programme Double-Face, les musiciens donnent à entendre deux esthétiques très différentes – classique et rock progressif – en maintenant une unité singulière entre les deux pièces, mettant leurs compétences d’interprètes classiques et de compositeurs extravertis au service de la création musicale.. Mean-E fait partie du pan électro rock de l’Ensemble Batida et est pensée pour compléter un programme de compositions du groupe, lorsque celui-ci se produit sur des scènes de musique actuelle. "Batida ensuite : si l’on s’extasie sur l’effort performatif d’une transcription pour deux pianos et percussions du «Sacre du printemps» de Stravinski, la pièce qui suit, «Mean-E» – inspirée, mais on ne sait trop comment, de la précédente – s’avère autrement fascinante: batterie puissante, vibraphone obsédant, voilà que le contemporain s’ouvre au rock industriel. Renversant. " Article de Fabrice Gottraux de la Tribune de Genève en juin 2018
Year of creation
2013
Director
no one

Credits and thanks

Vidéo : Celian Cordt-Moller
Remerciements à l'Abri, espace pour jeunes talents de Genève

229 plays